Logo UNIMA

Union Internationale de la Marionnette

ONG - Partenaire officiel de l'Unesco

Espace membre

Actualités

Le festival Titirijaï accueillera prochainement 2 des 4 créations de Customs, issues d’un des projets des 90 ans de l’UNIMA : 4 création, 4 continents.

En effet, pour ces 90 ans, en 2019, l’UNIMA a souhaité marquer l’importance des valeurs et des idées d’universalisme, d’ouverture et de coopération qu’elle porte depuis sa création en 1929, et mettre en évidence leur actualité.

Quatre des cinq zones géographiques qui composent l’UNIMA (Europe, Amérique, Asie-Pacifique et Afrique) ont travaillé sur une version différente de la même histoire en utilisant la marionnette. Les créations ont été mises en place via des écoles ou avec des jeunes marionnettistes en voie de professionnalisation de chacun de ces continents pour créer une production originale.

Chaque équipe a travaillé sur le même scénario qui constitue la base des 4 travaux permettant de montrer la puissance de l’art à refléter différentes cultures.

Suite à un appel international aux jeunes auteurs, c’est le texte du jeune brésilien Marcos Nicolaiewsky, Customs, qui a été choisi et adapté sur les 4 continents.

.

La création américain

Le projet a débuté à l’été 2019 par un stage de plusieurs semaines mené à l’Université du Connecticut.

Suite à la sélection des participant.e.s, la création américaine a eu une première résidence au Eugène O’Neill Theatre
Center dans le Connecticut, aux États-Unis, puis à la Maison des arts de la marionnette à Montréal, au Québec, au
Canada.

Elle est mise en scène sous la direction de Sarah Rachel Nolen.

L’équipe a également correspondu par le biais de discussions en ligne pour préparer la représentation qui devait se tenir en avril 2020.

Retrouvez la distribution içi

.

La création européenne

L’UNIMA a mis en place en 2018 un cycle de workshops ouverts à l’international. La dernière étape du processus était un workshop de sélection dirigée par Sylvie Baillon.

La création s’est inscrit dans un processus d’ateliers laboratoire et de temps d’apprentissages, destiné à faciliter l’échange de connaissances et la mise en réseau des jeunes marionnettistes européens.

Note d’intention

Qu’est-ce que ça veut dire aujourd’hui de franchir les frontières spatiales (passer d’un pays à l’autre), temporelles (passer d’un âge à l’autre), interdites (pour les réfugiés et les émigrés), encouragées (pour le tourisme de masse).

Une équipe européenne s’est emparée de ces questions, et y apportent ses interrogations dans des valises remplies d’histoires, de personnages et de techniques de marionnettes variées.

Des actrices marionnettistes venant de pays différents ( Portugal, Belgique, France), un champ de langues d’Europe, de chants, de poètes.

Un travail collectif pour brouiller les frontières.

Production : Le Tas de Sable – Ches Panses Vertes, CNMa en préparation / UNIMA
Avec le soutien : Ministère de la Culture français, Amiens Métropole, Theater der Nacht à Northeim
(Allemagne), Coopérative Synkoino à Thessalonique (Grèce), TOPIC à Tolosa (Espagne)
Ce projet a bénéficié d’une bourse AVIAMA – l’association des villes amies de la marionnette.

Retrouvez la distribution içi

.

Plus d’information : www.cittolosa.com/eu/titirijai