Logo UNIMA

Union Internationale de la Marionnette

ONG - Partenaire officiel de l'Unesco

Espace membre

Présentation

Henryk Ryl

« Avec l’amitié et la volonté, les utopies les plus grandes deviennent réalité »
Jacques Félix
Secrétaire général (1980-2000)

Qu’est-ce que l’UNIMA ?

Organisation de théâtre la plus ancienne du monde, L’UNion Internationale de la MArionnette (UNIMA) est une organisation internationale non gouvernementale, bénéficiant d’un statut consultatif auprès de l’UNESCO. Issus du monde entier, ses membres contribuent au développement et à  la diffusion de l’art de la marionnette.

Cet art met en avant les valeurs humaines les plus nobles : la paix et la compréhension mutuelle entre les peuples en respect des droits fondamentaux de l’être humain, tels qu’ils sont définis dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies du 10 décembre 1948. L’UNIMA participe à  sa manière à  la diplomatie culturelle.

Présente dans plus de 90 pays, l’UNIMA est une plateforme d’échange et de partage entre des personnes du monde entier, marionnettistes (amateurs ou professionnels),  passionnés par l’art de la marionnette ou travaillant sur cet art (chercheur, historien etc.).

L’UNIMA, ce sont des réunions, conférences, festivals, l’opportunité de découvrir tous les domaines de la marionnette (thérapie, éducation, formation, recherche, patrimoine, spectacle etc.), mais aussi des publications et une information sur le développement de la marionnette dans le monde.

 Les objectifs de l’UNIMA

L’UNIMA s’est donné pour objectif de

Promouvoir l’art de la marionnette
Stimuler, au travers de toutes formes possibles de communication, les contacts et les échanges entre marionnettistes, professionnels et passionnés de tous les pays.
Organiser ou accorder son soutien à  des congrès, conférences, festivals, expositions et concours.
Aider les membres de l’organisation à  garantir leurs intérêts démocratiques, syndicaux, économiques et juridiques dans le cadre de leurs activités professionnelles. L’UNIMA peut recommander ou soumettre des propositions aux instances compétentes.
Impulser la formation professionnelle.
Approfondir la recherche historique, théorique et scientifique.
Maintenir vives les traditions et impulser parallèlement le renouvellement de l’art de la Marionnette.
Proposer la marionnette comme moyen d’éducation éthique et esthétique.
Participer aux travaux des organisations internationales qui ont des buts similaires.

Les structures de l’UNIMA

Les instances de l’UNIMA sont le congrès, le conseil, la commission de révision, le comité exécutif, le président, le secrétariat général, les centres nationaux et les représentants.

Le Congrès

« Instance suprême » de l’UNIMA, il se compose des conseillers de tous les pays, élus  démocratiquement avant chaque congrès, des représentants accrédités, des conseillers supplémentaires élus durant le congrès et des membres de l’UNIMA présents au congrès. Seuls les conseillers ont le droit de vote. Il se réunit une fois tous les 4 ans. Le congrès vote le programme qui sera mis en œuvre pendant 4 ans ainsi que les buts et objectifs de l’UNIMA.

Le Conseil

Il est composé des conseillers de tous les pays, élus démocratiquement avant chaque congrès, des représentants accrédités et des conseillers supplémentaires élus durant le congrès. Seuls les conseillers ont le droit de vote. La rencontre d’un Conseil se tient au moins une fois entre deux congrès. Cette rencontre s’organise en principe deux ans après le dernier congrès.

Le Comité exécutif, le Président, le Secrétaire général et le Trésorier

Le Comité exécutif dirige l’activité de l’UNIMA entre les Congrès. Il a pour charge de réaliser le programme d’activité défini par le Congrès et de valider le budget annuel de l’UNIMA.

Garant du respect des statuts et du règlement, le Président de l’UNIMA représente l’UNIMA dans toutes les relations internationales et institutionnelles et préside le Conseil.

Le Secrétaire général coordonne les activités de l’UNIMA, informe les centres nationaux de ses activités et organise le travail du comité exécutif, est responsable de l’équipe du secrétariat général, du maintien des archives et de son efficacité. Il est responsable, conjointement avec le trésorier, des finances de l’UNIMA.

Le Trésorier soumet un budget annuel pour approbation au comité exécutif, supervise les finances et comptes et dirige les recherches de financement de l’UNIMA.

Les Centres nationaux et les Représentants

L’UNIMA compte, en 2013, 72 centres nationaux et 25 représentations nationales.

Un centre de l’UNIMA se forme de 2 manières

Un minimum de 10 membres (individuels ou collectifs d’un pays) ;
Par une organisation nationale de la marionnette déjà  existante ;

Pour un pays où il n’existe pas de centre national, le Secrétaire général, en accord avec les membres de ce pays et avec l’approbation postérieure du comité exécutif, peut charger un membre de ce pays de la fonction de représentant de l’UNIMA. Le rôle de ce représentant est de développer la relation entre les marionnettistes de son pays notamment avec l’objectif de créer un centre national et de maintenir une relation permanente avec le Secrétaire général.

Il ne peut exister qu’un centre par pays. Ce centre peut être composé de sections régionales. La demande de création d’un centre national doit être soumise, pour son approbation, au comité exécutif.

Chaque centre national développe son travail sur les bases de ses propres statuts. Il doit être en relation avec le Président et le Secrétaire général de l’UNIMA et doit veiller à  l’exécution des décisions prises par les organes internationaux de l’UNIMA.