Logo UNIMA

Union Internationale de la Marionnette

ONG - Partenaire officiel de l'Unesco

Espace membre

Message International de Jean-Pierre Guingané – 21 mars 2008

Jean-Pierre-GuinganeChers amis de la marionnette

Á l’occasion de cette Journée Mondiale de la Marionnette, je me permets de tous vous féliciter qui, grâce à la marionnette, et autour du monde, apportaient rêves et émotion à ceux qui, comme moi, aiment passionnément notre art.

Je ne suis pas, comme vous, pratiquant la marionnette. Je dois dire que je ne le suis plus, parce que, adolescents, les gens de ma génération et de l’ethnie Bissa, à laquelle j’appartiens, au Burkina Faso, avions l’habitude de fabriquer et de manipuler nous mêmes nos jouets.

Mes amis prétendent, aujourd’hui, que j’avais un certain talent pour le faire, ce qui me plaçait en premier. Vérité ou flatterie, je ne sais pas. C’est surtout le plaisir que j’ai ressenti en confectionnant mes jouets dont je me souviens concernant cette époque de ma vie, un plaisir suffisant fort pour accepter d’être, à maintes reprises,sévèrement puni pour avoir sacrifié plusieurs taches auxquelles j’avais échappé.

Cet attachement à mes jouets d’enfance a été certainement eu à jouer dans l’enthousiasme que j’ai ressenti lorsque, en 1984, M. Jacques Félix, a suggéré que je devienne Représentant UNIMA en Haute Volta (aujourd’hui, Burkina Faso). Je savais que je ne pourrais plus être marionnettiste.

Cependant, je me suis convaincu de faire tout en mon pouvoir pour aider à la naissance et au développement de cette forme d’art, pratiquement non existante dans mon pays à cette époque.

La seule exception fut le travail d’une professeur francophone, Mme Grésillon (vous constaterez que je me souviens encore de son nom!), qui, de temps en temps, enseignait, à l’école secondaire Zinda, comment fabriquer des marionnettes en papier mâché.

Je décidais d’aider les artistes en utilisant toutes les opportunités qui me sont offertes par ma vie professionnelle théâtrale. J’ai surtout envoyé les meilleurs de mes plus jeunes artistes en formation dans tous les endroits possibles.

Également, afin d’assurer un minimum de visibilité aux marionnettistes, j’ai transformé le Festival International de Théâtre de Ouagadougou, que j’ai fondé et dirigé, en Festival International des Théâtres de Marionnettes de Ouagadougou (FITMO).

Cela a donné à la marionnette et aux acteurs de théâtre le même niveau et offert aux marionnettistes francophones et d’ailleurs, leur premier festival Africain.

Je suis un homme de théâtre confirmé. Metteur en scène, directeur de troupe et dramaturge, mes travaux ont été joués dans presque toute l’Afrique et dans quelques théâtres européens parmi les plus importants.

Cependant, je ne me sens en rien préoccupé par la controverse absurde tendant à opposer marionnettes et théâtre. Cette distinction est encore plus absurde en Afrique, où un spectacle théâtral rencontrant du succès implique bien d’autres formes d’expression artistique.

La marionnette a toujours été, naturellement, présente dans mes spectacles chaque fois que le besoin s’en ai fait sentir, pour l’immense satisfaction des publics.

La marionnette, en tant que forme autonome de l’expression artistique, est toujours relativement inconnue en Afrique et insuffisamment développée. Grâce à la construction et à la manipulation de jouets, cependant, les marionnettes ont contribué en grand partie au développement de l’Art Africain.

Je reste convaincu que les adultes africains, qu’ils aient eu une éducation occidentale ou non, retrouveront avec plaisir le chemin des rêves et de l’émotion grâce à un bon spectacle de marionnettes.

Mon souhait est que l’UNIMA et les marionnettistes de chaque continent aident les africains à combler ce qui peut sembler comme un vide.

Joyeuse Journée Mondiale de la Marionnette à tous ceux qui pratiquent et aiment la marionnette.

Jean-Pierre Guingané


Jean-Pierre Guingané

Metteur en scène, dramaturge, professeur à l’Université du Burkina et vice-président de l’Institut International du Théâtre, il est le fondateur et directeur du FITMO, le Festival International des Théâtres de Marionnettes de Ouagadougou.