Logo UNIMA

Union Internationale de la Marionnette

ONG - Partenaire officiel de l'Unesco

Espace membre

Actualités

L’UNIMA et le monde du théâtre de marionnettes a perdu l’un de ses grands piliers quant à la recherche académique et d’un talent artistique sans égal.

Henryk Jurkowski, notre Président d’Honneur et cher ami s’en est allé.

Henryk a été une inspiration pour des marionnettistes du monde entier, ceux qui l’ont connu, ceux auxquels il a enseigné et les nombreux qui ont lu ses articles et livres sur l’art et la science du théâtre de marionnettes.

La contribution et le travail d’Henryk englobe toute une ère, l’art qu’il a tant aimé et l’art qu’il profondément maintenu comme vivant pour nous tous, son sourire, l’étincelle dans son œil et ses encouragements à de jeunes générations de marionnettistes dans le monde, vont sincèrement nous manquer à tous.

Plusieurs d’entre nous l’avions rencontré dernièrement à Charleville, ce fut un plaisir et un cadeau de le voir avec tout son esprit et son énergie lors des conférences et débats durant le festival et le séminaire.

Sa parole était réellement admirée et considérée par chacun de nous qui avons eu le plaisir et l’honneur de le croiser au cours de toutes ces années, aussi bien à l’UNIMA comme aussi dans de nombreux forums dans le monde.

Ils sont peu comme lui avec son œil critique et son intellect; sa réflexion et sa parole, ainsi que son amitié vivront éternellement.

Très sincères condoléances à sa famille, amis et nous tous, marionnettistes, qui le garderont toujours présent dans nos cœurs.

Cher Henryk, puissiez vous reposer en paix éternelle, et puissiez vous nous guider d’où vous êtes.

Dadi D. Pudumjee
Président de l’UNIMA
Nous vous invitons a lire l’article de l’Encyclopédie en Français sur lui.

En Septembre dernier, un hommage lui avait été rendu, à Charleville Mézières, lors du symposium de la Commission de Formation de l’UNIMA, à l’IIM, et Marek Waszkiel lut un vibrant hommage qui pourra vous permettre de vous rappeler, de redécouvrir la dimension de celui qui nous laisse, aujourd’hui, comme orphelins.Hommage de Marek Waszkiel