Logo UNIMA

Union Internationale de la Marionnette

ONG - Partenaire officiel de l'Unesco

Espace membre

Commission de Justice Sociale

La Commission de Justice sociale a été créée en 2016, lors du Congrès de l’UNIMA à Tolosa, en Espagne.

L’UNIMA est l’une des plus anciennes organisations internationales de théâtre dans le monde. En 2019, elle fête ses 90 ans. L’Union Internationale de la Marionette (UNIMA) est une organisation non gouvernementale affiliée à l’UNESCO. Ses membres qui viennent de partout dans le monde contribuent au développement de l’art de marionnettes.

Cette organisation et cette forme d’art nous permettent de promouvoir les valeurs humaines les plus nobles telles que la paix et la compréhension mutuelle entre les personnes, indépendamment de leur origine, leurs convictions politiques ou religieuses et les différences de culture, conformément au respect des droits fondamentaux de l’homme tels que définis dans la Déclaration des droits de l’homme du 10 décembre 1948. Présent dans plus de 90 pays, l’UNIMA est une plate-forme pour échanger et partager entre les personnes qui pratiquent la marionnette, la recherche et la documentation de son histoire et qui sont passionnés par cette forme d’art.

Au fur et à mesure que la commission progresse, se réunit sur le net ou en personne, les buts et les objectifs vont augmenter ou être modifiés en fonction des membres de cette commission.

« Les principes de la justice sociale nous ont permis de travailler activement pour voir que chacun a la liberté et l’égalité de droits, pour explorer ses aspirations, sa créativité et ses moyens de subsistance ».

Dans la réalité sociopolitique du monde dans lequel nous vivons, tout le monde n’a pas accès à des chances égales pour poursuivre ses intérêts. Les raisons peuvent en être historiques, structurelles et donc complexes. Une interaction de multiples questions telles que sociales, culturelles, idéologiques, économiques, religieuses, raciales, de caste, de genre, de sexualité, etc. Vaste et englobant, chacun est animé par son immédiate et unique réalité socio-culturelle. Ainsi, il devient important de réfléchir et d’identifier les problèmes et les points qui conduisent à l’établissement de telles barrières et de délimiter les moyens de les surmonter.

La Commission de  justice sociale de l’UNIMA Internationale s’est engagée à agir activement dans cette poursuite avec des préoccupations spécifiques pour les marionnettistes dans le monde entier et à fournir des moyens dans la mesure du possible, à surmonter ces limites et à offrir des chances égales. Elle vise à le faire en reconnaissant et en soutenant les efforts des individus, des groupes et des institutions qui ont contribué à la recherche, à la promotion et à la mise en valeur du mécénat. Créant ainsi un environnement propice à l’égalité des chances pour les marionnettistes, leurs communautés et leurs aspirants.

Quelques idées / objectifs et mission immédiates

  • Octroyer des récompenses de reconnaissance du mérite. La commission décidera des critères et enverra un appel à candidature aux membres à travers le monde. Sélectionnera les meilleurs candidats possibles, qui correspondront aux critères. (Ce n’est pas une compétition, mais la reconnaissance du travail effectué).
  • Les bonnes pratiques dans nos centres nationaux doivent être encouragé et l’on doit faire connaître les centres nationaux qui créent une atmosphère et de telles pratiques.
  • L’UNIMA fait partie de l’UNESCO et doit donc fonctionner dans les standards établis. Cependant, la vérité est que le monde change très rapidement et parfois les opinions peuvent différer. Nous devons prendre en considération, chaque fois que possible, et tout ce qui est tangible, du faitque chaque pays et donc chaque centre national peut avoir des manières différentes d’opérer.
  • Des recherches sur les communautés qui ont des problèmes dans la propagation de leur art dans certaines situations, ceci ne peut s’étudier qu’au niveau universitaire, pour les personnes qui se réfèrent dans leurs études de recherche et de documentation sur le théâtre de marionnettes.

Une citation trouvée sur le net, qui doit tous nous amener à réfléchir.

“Tolerance isn’t about not having beliefs, Its about how your beliefs lead you to treat people who disagree with you”, Timothy Keller.

« La tolérance ne consiste pas à ne pas avoir de croyances, c’est la façon dont vos croyances vous aident à traiter les personnes qui ne sont pas d’accord avec vous ».

Événements